Tiens, ce soir, je blogue

Publié le par Jeunes femmes insolentes

 

Je me demande vers quoi est tournée la petite sphère des bienpensants français aujourd'hui ?
Trinquent-ils au bonheur du Mariage du Siècle de l'année 2011 ?
ou bien sourient-ils devant la renaissance digne d'un phoenix, d'un machin mou et informe du PS ?

(que même quand il était Premier secrétaire du PS, je croyais que ce parti était mort.)
Il n'y a pas longtemps, ils étaient tournés vers la liberté, vivant des révolutions sur twitter, bravant des régimes oppresseurs, ils se sentaient bien vivants. Maintenant se sentent-ils surtout bientôt en vacances ?

Il semble que même la révolution lasse les salons parisiens. 

Les corps s'entassent dans les rue de Sanaa au Yémen. Des chars saoudiens prennent racine de l'autre côté du pont, au Bahreïn. Les manifestations occupent les désoeuvrés, les étudiants et les fonctionnaires à Alger. Les villages chrétiens partent en fumée avec leurs chrétiens un peu partout en Egypte. Des islamistes occupent les mosquées tunisiennes. Le Maroc vient d'essuyer un attentat, qui n'a pas trop de sens pour peu que les attentats puissent en avoir. Kadhafi est en train de mettre une dérouillée aux forces occidentales, celles-ci voulant bien prendre des initiatives mais pas trop quand même. La Syrie heu… la Syrie saigne, une hémorragie même, artère fémorale. Enfin l'Iran jubile. 

Oh ! Le printemps arabe ça va bien 5 minutes. 

Plus loin, c'est pareil. 500 talibans s'échappent de prison par un tunnel de plusieurs centaines de mètres, probablement creusé pendant 5 mois (j'aime bien cette estimation, je me demande qui l'a faite, c'est un tantinet bizarre.) Les Japonais sont toujours en crise, ça n'a pas pris fin quand la lumière s'est rallumée dans la salle du cinoche.

Chavez est sorti de l'entente commerciale andine. Rappelez vous vos cours de géo, la CAN… 

Alors que le Vénézuela (dont l'entrée dans le Mercosur est bloquée depuis 5 ans par le Paraguay) était l'un des moteurs de la CAN, coup dur pour l'Equateur et le Pérou, déjà que les rapports avec le voisinage ne sont pas fameux pour Chavez ;  ça va chauffer dans les places de négoce et les ambassades. 

Rien à cirer ? C'est vrai.

Mon amie ivoirienne ne m'a pas appelé depuis le 16 avril. Elle venait alors de s'échapper du bâtiment où sont enfermés les proches de Gaghbo, quelque part dans le nord de la Côte. On avait brulé ses papiers, l'avait battu et tenté de la violer à trois reprises, elle a laissé sa mère là-bas, celle-ci recousue grossièrement à plusieurs endroits sur la tête suite aux passages à tabac répétés. Elle s'était arrêtée chez des inconnus et n'avait pas l'intention de s'attarder. Elle n'avait que sa carte SIM cachée sur elle, et elle a appelé tout le monde, probablement tous les contacts qu'elle a pu. 

2 semaines demain.

Alors moi ce soir, je regarde vers la Côte d'Ivoire. Je sais que plus personne ne regarde là bas. Je m'en fous. 

En toute franchise, quand une radio d'information, normalement plutôt intelligente, passe une journée entière sur un fait divers nantais puis la suivante à Westminster, je me demande si on ne devrait pas totalement arrêter de regarder dans la direction qu'on nous montre.

 

 

Kahazara 

Publié dans BLESS THIS MESS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article