Télé-sadique

Publié le par Jeunes femmes insolentes



Bon je ne vais pas en faire des tonnes, vous avez du forcément voir passer un commentaire sur "Le jeu de la mort", le documentaire diffusé hier soir sur France 2.
Il s'agit donc d'une reproduction de l'expérience de Milgram  mais la subtilité est qu'à la place d'un test scientifique on fait croire au participant que c'est une émission de télé, un jeu durant lequel un "candidat" (un acteur rassurez-vous) reçoit des décharges électriques administrées par le "questionneur" (le vrai sujet de l'expérience) à chaque mauvaise réponse. L'intensité des chocs électriques augmente bien évidemment à chaque erreur et les réactions de la victime sont de plus en plus alarmantes et suppliantes.
Le résultat est donc que 81% des "questionneurs" sont allés  au bout du jeu et ont administré des chocs quasi-mortels malgré les suppliques de la victime.
Le but est bien évidemment de démontrer l'emprise qu'à la télé et l'univers d'un tournage sur nous mais aussi de montrer de nouveau, que face à une situation dramatique l'être humain va obéir s'il pense que l'autorité qui le lui ordonne/demande est légitime. Chaque être humain est donc un tortionnaire potentiel pour peu que celui qui le guide soit légitime à ses yeux.

Il se trouve que avant même la diffusion de l'émission de nombreuses critiques ont été émises, toutes dans la même direction : le documentaire et surtout le débat qui a suivi ne s'en sont pas assez pris à la télévision, au concept de télé réalité ou utilisent les même ressorts ...

Personnellement j'étais devant ma télé hier soir et j'ai frémi d'horreur. Frémi parce que ce que l'on a vu, même mis en scène, c'est de la barbarie ordinaire, c'est du "j'ai obéi aux ordres". Peu importe que le débat qui a suivi n'ait pas été constructif, ne soit pas allé au bout de la critique de la télé.
Je trouve que le documentaire est assez parlant en lui-même, la réaction des gens est évidente, claire. Chacun devant sa télé est obligé de se demander "et moi est-ce que je serais parti??", chacun a ressenti le combat intérieur de ses gens, chacun a ressenti leurs émotions.
Alors peut-être que le débat et le documentaire n'étaient pas assez "jusqu'auboutistes" mais je pense que les gens qui ont vu cette émission ont appris quelque chose sur eux-même et sur l'être humain. Et peut être que confrontés à une situation similaire ils feront, ce coup si, le bon choix. Comme le souligne le documentaire : désobéir cela s'apprend, c'est un expérience que l'on acquiert.
Espérons que tous ceux qui ont regardé leur télé hier soir ont appris.

Dernhelm

Publié dans HOMO HOMINI LUPUS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article