Libération pour Villiers-Le-Bel !!

Publié le par Jeunes femmes insolentes

 

Je suis passée à côté de quelque chose d'exceptionnel et de grave. 

Peut être ai-je pris trop de plaisir à me gausser de l'équipe de France et des poules de luxe qui la composent… 

-au passage, les fameux responsables du fiasco footballistique qu'on cherche de toutes parts, sont, dans le désordre: Messieurs Ribéry et son melon bien gonflé mais bien vide, Anelka et son égo surdimensionné, Evra et son orgueil de jeune capitaine, mais encore la plupart des autres définitivement incapables d'intégrer le concept de "sport-co". Se souvenir que Benzéma a été écarté du mondial en grande partie pour son individualisme et son arrogance... il était l'arbre qui cache la forêt. 

Alors Stop aux états généraux du foot, aux audits de la FFF, et à la chasse aux sorcières… les responsables et coupables de l'incapacité de nos footballeurs nationaux à jouer au foot et à se comporter en gens civilisés, sont et demeurent nos footballeurs nationaux. Personne ne leur tient ni la main ni le pied.- 

 

Ceci dit, j'étais quand même en train de me marrer le week end dernier devant les bleus. Le spectacle offrait les mêmes possibilités de racontars et blagues vaseuses autour d'une pinte que le reality-show Dilemme, mais avait l'avantage de moins nous faire passer pour des adolescents demeurés… 

 

Pendant ce temps, j'ai manqué une pépite incontestablement plus importante.

Le journal Libération a lancé un genre de pétition contre le procès qui s'ouvre suite aux, selon l'expression consacrée, "évènements de Villiers-Le-Bel". C'est ici, vous pouvez le lire, ou pas.

En novembre 2007, une voiture de police percute un scooter pris en chasse et deux jeunes mecs trouvent la mort. C'est le premier évènement, ce n'est pas celui dont on cause. La nuit suivante, certains quartiers s'enflamment et des policiers essuient des coups de feu. C'est le second évènement dont les suites scandalisent les journalistes de Libé. Le procès de cinq prévenus soupçonnés d'être les auteurs des tirs sur les policiers vient de commencer à Pontoise. 

Douce France qui dans ses ruelles obscures, n'a rien à envier à Chicago… A Marseille, mai 2010, un lycéen se trimballe l'air de rien, avec une arme à feu chargée dans son cartable. A Lyon (home, sweet home), mi-décembre 2009, fusillade en pleine rue un dimanche après-midi entrainant la mort d'un gamin de 12 ans (3 balles) juste au mauvais moment au mauvais endroit, j'ai l'impression de vivre un épisode de New York Section criminelle.

On va laisser courir des individus qui ont et utilisent des armes à feu? J'espère que non. Que ce soit sur la police, personnellement, ça me décrispe un peu, parce que je me dis, j'espère, qu'en principe, ils ont des protections pare-balles, ils font un boulot à risques et ils le savent… ils ne sont pas des gosses de 12 ans envoyés à l'épicerie par leur maman.

A propos, est ce que c'est plus grave ou moins grave de tirer sur un policier que sur un citoyen lambda? Il semblerait que ce soit moins grave pour Libé, parce que soit on est du côté du peuple, soit on est du côté de la police. Quelle drôle d'idée non? Je ne suis pas fan de la police, je trouve sa présence souvent oppressante, non pas pour ce qu'elle représente mais à cause de la manière qu'elle emploie: quand elle se pavane mi cowboys mi affranchis, même quand elle viole le code de la route parce que "le bureau tabac va fermer d'une minute à l'autre". Mais jamais je n'adhèrerai à cette vision: le peuple contre la police. Le citoyen et la police contre le flic véreux éventuellement... Si c'était moi qui avait traqué ce scooter pour une raison quelconque et qui avait entrainé la mort des deux garçons, est ce que personne ne serait venu se faire justice en me fumant la cervelle? Pourquoi pas? Ca ne me parait pas impossible: ceux qui ont tiré sur la police ont des armes et visiblement sont prêts à s'en servir. D'autant plus si certains aujourd'hui valident leurs actes...

Voici la théorie de Libé qui a une vision totalement opposée à la mienne:

"On ne reculera devant aucune infamie pour justifier que l’on prenne ainsi le parti de forces de l’ordre qui, après avoir renversé deux enfants du quartier et entraîné leur mort, vont se plaindre devant le tribunal d’avoir reçu quelques plombs dans l’épaisseur de leurs gilets pare-balles."

Il parait que toutes les positions se défendent, il suffit d'avoir des arguments. 

 

Kahazara  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lapin 29/06/2010 16:22



T'aurais même plus besoin de tuer les 2 gamins en scooter pour te faire "fumer la cervelle" :


http://www.20minutes.fr/article/581671/Societe-Un-accident-de-la-route-sur-l-A13-degenere-en-une-violente-rixe.php


J'attends avec impatience le manifeste de Libé sur ces salauds d'automobilistes qui voulaient remplir un constat et qui l'ont finalement bien cherché.