L'arnaque de GDF-SUEZ

Publié le par Jeunes femmes insolentes

Le 1er avril 2011, le gaz de ville connaissait une nouvelle augmentation.

Le fait que de nombreux foyers aient été sous-estimés en consommation de gaz en février et mars n'est peut être qu'une coïncidence.

Le fait que ces mêmes foyers aient été largement sur-estimés en consommation d'électricité (toujours par GDF) sur cette même période, n'est qu'une bonne opération spéculative. 

J'étais à l'affut, faut croire que je ne pouvais rien y faire.

 

Le 31 mars 2011, j'appelle GDF en leur expliquant que je veux faire connaitre ma consommation réelle, parce que je suis particulièrement sous-estimée et je trouve injuste que le correctif se fasse avec le nouveau prix.

On essaie de me rassurer en expliquant qu'un "coefficient climatique" sera employé pour déterminer les consommations d'avant et celles d'après la date fatidique. ça sent l'arnaque déjà …

Entre parenthèse je dois préciser que j'ai passé moins de 72 heures dans cet appartement depuis le 1er janvier dernier, oui, je voyage beaucoup. J'explique que je prends le temps de cette démarche pour ne pas payer le gaz consommé avant le 1er avril au prix en vigueur après le 1er avril (et que ce "coefficient climatique" je m'en fiche) parce que je suis déjà au-delà de la consommation estimée par GDF et que celle-ci est exclusivement sous l'ancien prix. "Voici mon relevé, ce sera beaucoup plus simple."


Problème: un relevé réelle peut être transmis que dans les 10 jours précédant une nouvelle facturation. 

(Il parait … parce qu'il y a quand même pas mal de mensonges depuis la plateforme téléphonique de GDF, j'ai une ribambelle d'exemples en stock ; un échéancier de paiement n'est permis que pour ceux qui paient par prélèvement bancaire, c'est faux, ou bien ce n'est permis qu'une seule fois par an, faux également … Cela dépend vraiment de la personne qu'on a au bout du fil.)

Bref, j'insiste pour qu'il soit pris note de mon appel et de ma demande, ce qui a été fait mais ne servira à rien.

 

Une facturation était prévue pour le 16 avril, je rappelle le 7. Alors on refuse de prendre mon état de consommation (inchangé depuis le 1er avril, personne n'ayant occupé cet appartement.) En effet, c'est une facture sur consommation réelle, non estimée, donc quelqu'un va passer voir mon compteur. 

Un relevé réel au alentour du 16 avril, alors que le prix du gaz a changé le 1er.

Qui veut savoir pourquoi ? Je sais et je vais vous le dire.


Lorsque je reçois ma facture réelle, je rappelle en contestant le fait qu'une part de la consommation de gaz soit facturée au prix d'après le 1er avril et que je trouve cela injuste si ce n'est illégal.

Le gentil monsieur au bout du fil comprend bien ma démarche, retrouve en effet la note du 31 mars dans mon dossier, constate alors que la consommation déclarée ce jour est la même que celle du relevé réel 15 jours après.

Pourtant il me dit que suite à l'application de ce fameux "coefficient climatique" la part de gaz au nouveau prix va me couter 15 centimes d'euro. Je suis au courant,  je sais lire une facture, qui plus est, une facture détaillée. 


C'est là que ça se gâte.

15 centimes d'euro c'est trop peu pour réclamer, comme il est "si justement indiqué dans les conditions générales de vente" que l'on signe quand on contracte avec GDF.

Donc le gaz est augmenté. Bizarrement, en plein hiver, les consommations sont sous-estimées, probablement de manière généralisée, parce que mon cas est parlant : ma consommation est sous-estimée alors que j'ai très peu consommé. Mais le relevé réel arrive rapidement, avec un partage totalement arbitraire, un "coefficient climatique" (qui est détaillé dans les CGV pour le coup) pour que le gaz au nouveau prix soit d'un trop faible montant pour que personne n'ose réclamer (c'est pas glorieux de réclamer 15 centimes) mais surtout pour qu'il soit impossible de rembourser en cas de demande (de demande justifiée) parce que GDF trouve ce montant trop faible.

 

Attention, voilà le clou : il n'existe pas de montant à partir duquel on peut réclamer le trop perçu à GDF, rien dans les conditions générales de vente, rien dans le contrat, rien nulle part. Nouveau mensonge de la plateforme téléphonique


Conclusion: GDF m'a volé 15 centimes d'euros. Idem pour des millions de français. 

L'air de rien, GDF a empoché beaucoup beaucoup d'argent injustement.

Encore.

 

Je fais quoi ? je laisse tomber ? je baisse les bras devant la machine ? c'est bien ce qu'espère GDF. 

Je ne me suis pas décidée, mais j'ai les nerfs. 

Même pour 15 centimes d'euro. Même !

 

ResistanceIsFutile.gif

Kahazara  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tis 11/05/2011 16:01



Et aussi, (parce que je viens de lire l'article :)), on oublie trop souvent de le contacter ce bonhomme... mais tu devrais lui relayer ton article :)


http://www.en-contact.com/httpdocs/le-mediateur-de-l%E2%80%99energie-submerge-de-plaintes.html



Tis 06/05/2011 11:15



A l'occasion, n'hésite pas à regarder le documentaire "water makes money" (si ce n'est déjà fait) : il a le mérite de revenir sur ces situations de monopoles (et d'abus liées à l'augmentation des
prix) sur l'énergie. A corréler avec les évènements en côté d'ivoire et en libye sur le plan energétique, les participations d'entreprises et les retombées sur les pays européens (le gaz en
italie notamment).


 


++



Kahazara 06/05/2011 11:36



Non je ne connais pas, j'irai vois. Merci Tis.



anne 03/05/2011 19:11



argh !! on voit que ça te tient à coeur ! surtout que tu finis par ne plus parler de centimes d'euros mais de sentiments d'euros !


15 centimes d'euros.... en y réfléchissant sentimentalement....... ça fait 1 Franc environ !!  tain ! c'est vraiment des enfoirés !!!!



Kahazara 03/05/2011 19:47



exact !


je me suis demandée si je devais laisser ce lapsus puis non ! faut pas perdre de vue l'objectif premier :o)